« Écologie Positive » : le capitalisme vert fait sa rentrée

Publié le 24 septembre 2023 par Havre de lutte
3 commentaires

Le 16 et le 17 septembre, le petit milieu libéral parisien s’est donné rendez-vous à Sainte-adresse, une banlieue cossue du Havre, pour lancer un nouvel OVNI politique : « Écologie Positive ». Un nouveau tour de piste des tenants du capitalisme pour tenter de concilier néolibéralisme et protection de l’environnement.

Alors que, été après été, de nouveaux records de températures caniculaires sont franchis, le système politique et journalistique continue son jeu de théâtre. Ces dernières semaines, le drame Lampedusa à succédé à l’épisode de l’abaya : un actualité en chasse une autre, une réalité en dépasse une autre.

Mais nous sommes peut-être à l’aube d’une catastrophe comme l’Humanité n’en a jamais connu. Scientifiques et experts estiment même que nous sommes à l’aube d’une « extinction de masse », c’est à dire que les trois quarts de la faune et de la flore présents sur la planète Terre pourraient disparaitre définitivement dans les prochaines années.

Et au Havre, aux Université d’été de « l’écologie positive », c’est une suite de conférences et d’échanges proprement lunaires qui se sont succédées. Du journaliste libéral Nicolas Bouzou qui a défendu « plus d’industrie et plus de consommation » (sic) pour lutter contre le réchauffement climatique, aux lobbyistes en tout genre qui ont plaidé pour une « meilleure coopération entre entreprises et écologie » en passant par quelques vieux ministres à la retraite et quelques ersatz de la Macronie, c’est tout le scope des partisans du vieux système capitalisme qui se sont succédé à la tribune.

Fait révélateur : il ne s’est pas trouvé une seule voix pour dénoncer le scandale de la Cop28 organisée dans quelques mois aux Émirats Arabes Unis. Personne pour pointer du doigt l’absurdité d’une réunion internationale sur le climat dans l’un des plus grand pollueur au monde. Personne pour dénoncer l’ironie d’un événement organisé pour lutter contre le réchauffement climatique à Dubaï, la ville la plus climatisée de la planète, pour le plus grand bonheur des milliardaires du monde entier.

Une écologie désarmée, aseptisée, rendu inoffensive pour les puissants. Nul doute que le système médiatique a trouvé là sa nouvelle marotte, et que - à l’instar « d’En Marche » il y a quelques années - journalistes et patrons de presse se feront un plaisir de nous vendre leur nouveau produit. « Le capitalisme trouve toujours des solutions » déclarait Roux de Bézieux, l’ancien président du MEDEF, quand ont l’interrogeait sur les défis environnementaux. Il n’avait pas tort : le capitalisme trouve toujours une solution certes, mais c’est pour maquiller ses erreurs et nous inventer de fausses solutions.

Messages

  • Ils pourront toujours organiser tous les "raouts" qu’ils voudront, attifés de leurs shetlands sur les épaules, de leurs serre-têtes, et de leur mocassins à glands ; il n’en reste pas moins un fait certain : ultra-capitalisme et écologie n’étaient pas, ne sont pas et ne seront JAMAIS compatibles !
    Leur fameux ( fumeux ? ) " développement-durable" cet oxymore ( 1 - 1 = 0 ) qui à lui seul est le symbole de leur farouche volonté d’inaction, sauf bien entendu à leur profit, pour leur appétit insatiable d’argent, de récompenses, et de pouvoir !

  • Quant aux bobos-hypocrites d’EELV, et du PS, ce faux parti de gauche depuis ses origines dans les années 30, ce n’est pas mieux voire même c’est encore pire. Pour justifier leur forfaitures et leur inaction du temps de leur pouvoir, ils défendent bec et ongle cette fausse bonne idée qu’est l’écologie punitive, car " c’est trop tard, on a plus le choix, le temps presse, blablabla..."
    En fait ils savent bien que la majorité de la population va rejeter cette voie là. Et c’est bien leur but, à ces " khmers verts " que le peuple rejette les progrès pour l’environnement, afin que leurs " très chers amis de la finance " continuent encore et toujours à se gaver, sur le dos des travailleurs, et de la Planète ! Et leur garantir des postes de direction bien payés et peu fatigants, une fois leur mandats terminés !

  • Que dire d’autre ? C’est clair... Complètement d’accord avec les deux commentaires précédents qui soulignent le caractère social du combat écologique et la barbarie du comportement des riches : eux n’auront rien à craindre du dérèglement climatique ; ils
    auront toujours les moyens de se mettre à l’abri....


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?


2001-2023 Bellaciao
Contact | Mentions légales |
Les publications d'articles sont modérées a priori.
L'inscription est obligatoire pour publier et participer aux forums.
Les auteurs sont responsables de leurs écrits et assument pleinement leurs publications.

Archives Bellaciao 2001-2021

Bellaciao FR Bellaciao IT Bellaciao EN Bellaciao ES