Le problème n’est pas Berlusconi mais les fauteurs de guerre qui le critiquent et nous conduisent à la troisième guerre mondiale.

Traduction d’un article de Paolo Ferrero ancien secrétaire du parti italien "Rifondazione Comunista"

Le problème n’est pas Berlusconi mais les fauteurs de guerre qui le critiquent et nous conduisent à la troisième guerre mondiale.

Même une horloge arrêtée deux fois par jour marque le bon moment. Cet adage se prête très bien à décrire la situation politique d’aujourd’hui et la tempête de polémiques montée par le courant principal d’informations sur les déclarations de Berlusconi.

Berlusconi s’est dit inquiet de la situation de guerre dans laquelle nous nous trouvons et, avec son air fanfaron habituel des années 1960, il a déclaré avoir rétabli des relations avec Poutine. Où est le problème ? Cent fois mieux les déclarations de Berlusconi que le chœur des bellicistes scandalisés qui nous emmènent droit à la troisième guerre mondiale.

Mille fois meilleures les paroles de Berlusconi que celles de Draghi, qui s’est toujours prononcé contre la négociation et a été le premier ministre parmi les grands pays européens qui mentent le plus lamentablement sur les positions américaines. Ce n’est pas un hasard si les journaux italiens qui répondent au Département d’État américain ont toujours très bien traité Draghi et glorifié les honneurs que l’establishment américain lui a décernés pour sa loyauté indestructible.

Les déclarations de Berlusconi sont un million de fois meilleures si on les compare aux folies bellicistes du président de la Commission européenne qui travaille activement à détruire l’économie européenne au profit des États-Unis.

Les chances avec lesquelles les propos grossiers de Berlusconi ont été reçus ne sont égales qu’à la sujétion que les classes dirigeantes européennes et italiennes ont envers Biden et l’OTAN.

Aujourd’hui donc, Berlusconi, comme l’horloge s’est arrêtée, a dit quelque chose de vrai et a exprimé un sentiment de peur de la guerre et le besoin de dialogue partagé par la majorité des Italiens.

Maintenant, soyez cohérent et demandez au gouvernement d’arrêter les sanctions, inutiles et nuisibles à l’économie italienne, en envoyant des armes et proposez à l’Italie de promouvoir une négociation avec la Russie pour mettre fin au conflit.

Parce que la guerre ne peut pas être gagnée mais seulement arrêtée.

Paolo Ferrero, ancien secrétaire du parti italien "Rifondazione Comunista"

Commentaires

  • 21 octobre, 02:45, par Stirner

    Complètement d’accord avec la thèse développée dans cette analyse et suis évidemment d’accord avec Berlusconi. En outre les Européens qui approuvent la guerre sont comme d’habitude des milliardaires -ou leurs disciples crétinisés- , qui ont déjà construit leurs abris anti-atomiques et accumulé la bouffe qui leur permettra de tenir pendant que le peuple crèvera ... Ils feront des survivants leurs esclaves consentants trop heureux, ces derniers, d’être à l’abris dans les propriétés des porcs capitalistes qui seront leurs nouveaux maîtres, et qui en échange leur fourniront, en plus d’un abris contre les retombées radio-actives, de quoi échapper aux conséquences du probable changement climatique qui menace.

  • 21 octobre, 04:36, par zorba

    La conclusion sur le changement climatique élève le niveau de l’éclairage sur les habitudes des milliardaires et du capitalisme mondialisé.

  • 21 octobre, 09:01, par Pedro

    Reste à savoir pourquoi certains secteurs bourgeois veulent détruire leur propre pays. Ou alors le capitalisme est devenu totalement irrationnel. Autrement dit, on est mal.
    Quant à la menace climatique, il y a eu des périodes beaucoup plus chaudes, la Terre n’était pas inhabitable.

  • 24 octobre, 12:01, par spartacus

    ""Quant à la menace climatique, il y a eu des périodes beaucoup plus chaudes, la Terre n’était pas inhabitable.""

    Certes mais cela n’était pas d’origine humaine, maintenant c ’est l’humanité et son developpement capitaliste qui est moteur du réchauffement .
    Il existe donc une possibilité de changer la donne , enfin n’attendons pas.

  • 24 octobre, 14:51, par zorba

    L’histoire de réchauffement climatique est à la mode et, comme la mode, elle va se démoder.
    Emile Chartier (dit Alain) écrivait au début du vingtième siècle : "Ce qui est affirmé sans preuves, peut être nié sans preuves". J’applique cette méthode pour tout ce qui concerne le bla-bla climatique, plus du réchauffé qu’une méthode scientifique.

  • 24 octobre, 17:19, par Pedro

    "Selon les travaux de climatologues du laboratoire français Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux, c’est une baisse des températures dans les hautes latitudes de l’hémisphère nord qui pourrait avoir provoqué la disparition du Sahara vert."
    Certainement pas un réchauffement.
    https://www.geo.fr/histoire/quand-girafes-et-elephants-broutaient-dans-un-luxuriant-sahara-vert-203925
    Après il est vrai qu’un réchauffement vraiment très important pourrait faire monter le niveau des mers.

  • 24 octobre, 19:32, par zorba

    Le climat change en permanence, reste à identifier les véritables origines de ce changement continuel. Si ce sont les moteurs thermiques des "bagnoles" âgées de plus de dix ans avec leur gaz d’échappement, je suis rassuré ! Dans deux ou trois ans et avec les mesures de réduction de circulation mises en place par les néo-écologistes, tout va redevenir normal et l’exploitation pourra continuer et assurer nos systèmes démocratiques face aux dictatures de la pollution.

  • 25 octobre, 10:13, par spartacus

    ""Ce qui est affirmé sans preuves, peut être nié sans preuves". J’applique cette méthode pour tout ce qui concerne le bla-bla climatique, plus du réchauffé qu’une méthode scientifique."

    exact par exemple l’existence d’un dieu ;
    Là en est dans la science et le consensus des scientifiques à l’échelle mondiale est que le réchauffement climatique est un fait et que son origine est anthropique.
    Consensus !!
    Je suis comme 99% de la population ignare en fait de climatologie,(comme en nucléaire) alors je me base pour avoir un avis sur le consensus scientifique.
    Sinon quoi ? avec mon niveau bac je contredis les scientifiques à bac plus 12 ?
    j’ai plus peur du ridicule que de mon ignorance .

  • 25 octobre, 11:44, par zorba

    Rare est le consensus dans le domaine scientifique , le consensus c’est plus souvent une affaire religieuse, et les religions sont souvent dans la certitude, sans démonstration, un peu comme les écologistes de plateau qui grenouillent dans les officines du pouvoir national, européiste et mondialiste.
    Aux propos d’Alain, j’ajoute "De omnibus dubitandum" que K. Marx a aussi repris à son époque, peu agitée par le réchauffement climatique mais d’avantage par les conséquences de la révolution industrielle et la naissance des impérialismes.
    Pour le reste, c’est une chance de ne pas avoir à brûler de gaz russe, il ne fait pas froid ; Pauvre Poutine !

  • 26 octobre, 11:45, par spartacus

    "Rare est le consensus dans le domaine scientifique "
    Faux , absolument faux et c ’est parceque le consensus existe que tu peux crire sur ton ordi et le monde lire.
    Oui le consensus existe en science
    Qu’une position soit archi minoritaire (climatosceptique) en est bien la preuve.
    il existe des terreplatistes par milliers , mais personne à part eux affirment que la terre est plate .
    Le consensus me permet d’avoir une position qaund je ne connais rien 99 % de la population.

  • 26 octobre, 13:51, par zorba

    Etre climatosceptique tient aussi à la qualité et à la précision des prévisions météorologiques qui ne valent généralement pas plus de 4 à 5 jours.
    Affirmer que les positions du GIEC, organisation de membres cooptés parmi les classes dominantes des pays impérialistes, sont des preuves scientifiques est un alignement idéologique quasi religieux, semblable aux positions de l’Eglise catholique apostolique et romaine face à Galilée il y a quelques siècles.
    Avant l’hiver, je me méfie du réchauffement climatique, comme de la canicule en plain été.
    Et je ne fais pas miennes les luttes contre le climat que mènent les politiciens qui sombrent dans l’écologie et restent des soutiens réels ou déguisés à l’impérialisme occidental.

  • 26 octobre, 18:15, par spartacus

    "Affirmer que les positions du GIEC, organisation de membres cooptés parmi les classes dominantes des pays impérialistes, sont des preuves scientifiques est un alignement idéologique quasi religieux, semblable aux positions de l’Eglise catholique apostolique et romaine face à Galilée il y a quelques siècles."

    D’abord le consensus scientifique existe et n ’est absolument pas rare.Comme vous l’écriviez !!facile et tellement cours de réré de 6eme de refuser de faire le suivi d’une discussion, passer sous silence et ne pas réponde aux arguments qui déplaisent !
    Déja refuser d’admettre une erreur de cette taille en dit long sur la façon de "penser" D’autre part le GIEC c’est aussi la commnauté scentifique mondiale , pas que les gouvernements .
    Et l’avis de cette communauté est basé sur des etudes validées et reconnues somme valables par l’ensemble des scientifiques du climat.
    Car oui il ya bien consensus scientifique sur le réchuffement climatique, le nier est une stupidité !
    .Aucun argument idéologique là dedans, aucun, laissez Gallilée et lisez les rapport du giec internationalement accéptés par les scientifiques.
    L’ensemble !!
    j’ai l’impression de discuter avec un terre platiste ça m’amuse .

  • 27 octobre, 04:50, par zorba

    Les rapports du GIEC vous rassurent et bien tant mieux, un peu comme les rapports du "Conseil scientifique de Delfraissy" pendant le Covid 2020-2022 où, pour la première fois dans l’histoire de la médecine moderne, des "scientifiques" ont accusé des personnes qui n’étaient pas malades de transmettre une maladie qu’elles n’avaient pas à des personnes qui étaient vaccinées pour ne pas être malades et qui souffraient de la maladie.
    Merci à ces "néo-scientifiques" et aux appuis consensuels, souvent des euro-écologistes à la Jadot-Cohn-Bendit dans la promotion des guerres contre le climat !

  • 28 octobre, 08:33, par jano

    bien sur qu’il y a eu des réchauffements et des refroidissements mais jamais aussi rapidement , jamais sur une période aussi courte

  • 28 octobre, 09:22, par zorba

    ce qui me laisse circonspect, c’est de s’appuyer sur "une aussi courte période" pour avancer et imposer une théorie scientifique au climat.
    Ce fut un peu la même méthode qui fut appliquée pour obliger les français à se faire vacciner contre le Covid, alors que le produit injecté n’était pas encore arrivé au stade d’habilitation d’un vaccin pouvant devenir obligatoire. Ce sont d’ailleurs souvent les mêmes experts scientifiques, essentiellement occidentaux, à la manœuvre contre le climat et contre le Covid.

  • 28 octobre, 19:13, par spartacus

    Alors Zorba on refuse d’admettre que dire que "le consensus est rare dans le domaine scientifique " est une immense connerie ! on s’écrase, on passe à autrechôse, alors que ç ’est la base de toute argumentation pour le réchauffement climatique ( en fait déreglement climatique) .
    pourquoi continuer à discuter avec des malhonnétes intellectuels ?, bon ça m’amuse je disais et aussi bien se rende compte qu’ils sont toujours aussi de mauvaise foi.
    alors je répete : NON le consensus sur n ’est pas rare dans le domaine scientifique, c ’est même le contraire. la théorie atomique par exemple est totalement approuvée et c ’est cela qui te permet de se servir de ton ordi et dêtre lu par la planéte entiere.
    la base de ton argumentation est un mensonge .

  • 29 octobre, 04:48, par zorba

    Je te remercie de ta science de premier de classe.
    Avec un tel bagage, les lecteurs de bellaciao vont rester à la pointe contre le dérèglement climatique, bien alignés derrière la bannière impérialiste et animés par la foi de leur jeunesse à a Greta !

  • 29 octobre, 10:36, par spartacus

    Toujours dans le deni.la mauvaise foi.oui ou non le consensus en science est rare, zorba , ?
    évidemment devant un tel mensonge,une telle stupidité tu préfères dévier la discussion.
    moi non je maintiens .
    c est comme avc un membre de ce forum qui relayait en janvier la fake,en fait le mensonge, que le vaccin injecté contre la Covid faisait réagir un téléphone portable et qu on était fiché par son tel.
    évidemment tout est faux.j’avais discuté hors forum avec ce type et il m.avait assuré que des études étaient encours.
    donc déjà sans avoir eu le résultat des études il affirmait,sans savoir.
    super la démarche scientifique.
    voilà plus de 10 mois et rien,rien,rien.je lui ai répondu il y a 15 jours demandant des nouvelles de ces études,ces recherches.
    silence radio !!!
    Mensonge,mauvaise foi,refus du débat toute la panoplie des complotistes assez cancres.
    mais je m éloigné du sujet,quoique, alors Zora le consensus est rare en science.
    Rigolo !!!

  • 29 octobre, 14:21, par zorba

    Tes histoires de mecs et de covid, je m’en tape et je te laisse dans ton consensus climatique.
    Reste avec les tenants du consensus et le monde ira mieux et laisse la science aux chercheurs, à ceux qui n’acceptent pas les explications consensuelles de leur temps et font des découvertes scientifiques, sans avoir besoin d’affirmer ni d’imposer, avec les médias dominants, ceux des milliardaires rejoints par les écologistes que l’urgence est la lutte contre le climat que les hommes ont déréglé en roulant dans des bagnoles diesel ou en mangeant de la viande aux hormones.

  • 29 octobre, 17:35, par spartacus

    Comme si les scientifiques du consensus n.étaient pas des chercheurs !
    Peux tu nous citer tes titres universitaires en climatologie, ?
    et une ou deux publications dans des revues à comité de lecture ?
    et puis les biais du genre indignité par association tu connais ? Non cela se voit.
    juste répondre à la question ce serait bien ,juste une fois.
    si je lis bien ton post tu admets que.en science le consensus existe.
    Enfin.mais trop de mauvaise foi pour le dire clairement et reconnaître que tu disais faux.
    Donc reprenons sans connaissance en climatologie comment on se positionne
     ? Toi si tu es comme je le pense ignare comme 99% de la population tu fais comment ? Selon ton idéologie ? Sinon ma discussion sur les vaccins qui adressent les portables était un bel exemple de ta façon de « penser » fake et mauvaise foi insigne

  • 29 octobre, 19:22, par zorba

    Tu ne manques pas de toupet en ramenant cette histoire de vaccins et de portables. garde tes histoires pour toi et tu seras en consensus avec l’idéologie des dominants.
    Je te laisse dans tes certitudes de prétentieux donneur de leçons qui sont sans intérêt.
    Suis Greta et le Giec si c’est ta route, en prenant quand même une petite laine avec l’hiver qui approche.

  • 30 octobre, 10:53, par spartacus

    Je citais ce truc de vaccin comme illustration d’une façon lamentable de discuter et de refuser de mauvaise foi de reconnaître une erreur en fait un mensonge.
    Comme toi.
    je ne vois pas ce que le toupet vient faire ici.apparement la méthode de comparaison t’echappe aussi.

    mais c est encore une diversion assez stupide en fait pour ne pas répondre à la question qui fait débat :
    le consensus scientifique existe t il en science ?
    oui il existe et d’ailleurs tu l’admes implicitement. Démentant donc ta propre phrase.
    Au fait tu peux répondre sur tes diplômes en climatologie ?
    Tu discutailles mais jamais tu ne réponds aux questions posées ,pourtant très simple.
    mais si tu es aussi diplômé que les scientifiques du giec pourquoi tu te tais ?

  • 30 octobre, 16:27, par zorba

    J’ai l’habitude de présenter mes diplômes quand je suis candidat à un poste dans une entreprise, et seulement dans ce cadre. Si tu te crois employeur et contrôleur de connaissances, tu as toutes les qualités pour exercer la censure et le totalitarisme, bien sûr au nom de l’urgence climatique. Au passage, tes diplômes ne m’intéressent pas et je m’en tape si tu savais...

  • 31 octobre, 09:54, par spartacus

    Si tu te permets de prendre parti dans une controverse scientifique la moindre des choses est de t.y connaître .
    m’enfin moi je fais comme ça.sinon il y a de grands risques que je dise des sottises.
    comme 99% de la population n,a aucune compétence en climatologie je me base sur le consensus scientifique qui existe bel et bien sur le réchauffement.
    donc tu te défiles encore une fois ,normal car je parie que tu n.as aucune,mais aucune compétence pour discuter climatologie.
    tes diplômes ne m’intéresse pas sauf si tu en as un en climatologie.
    resumons encore une fois.
    nul en climatologie, ignare en fait de consensus scientifique, mauvaise foi.
    bravo

  • 31 octobre, 09:54, par spartacus

    Si tu te permets de prendre parti dans une controverse scientifique la moindre des choses est de t.y connaître .
    m’enfin moi je fais comme ça.sinon il y a de grands risques que je dise des sottises.
    comme 99% de la population n,a aucune compétence en climatologie je me base sur le consensus scientifique qui existe bel et bien sur le réchauffement.
    donc tu te défiles encore une fois ,normal car je parie que tu n.as aucune,mais aucune compétence pour discuter climatologie.
    tes diplômes ne m’intéresse pas sauf si tu en as un en climatologie.
    resumons encore une fois.
    nul en climatologie, ignare en fait de consensus scientifique, mauvaise foi.
    bravo

  • 31 octobre, 09:58, par zorba

    Disons pour satisfaire tes prétentions climatiques et ta suffisance intellectuelle qu’il y quand même des voies discordantes dans ton consensus climatique. Et c’est tant mieux !

  • 31 octobre, 18:44, par spartacus

    aucune prétention justement , relis moi et pas de suffisance intellectuelle, je dis moi même que je suis ignare en climatologie comme 99% de la population , toi compris.
    Donc ou tu ne sais pas lire et comprendre ta langue ou tu mens ehontément.
    je laisse les internautes choisir , les ecrits soont là.
    voix discordantes dans un consensus ? non au dehors du consensus. Rappel définition du consensus :
     consensus
    nom masculin

    (latin consensus, accord)

    1. Accord et consentement du plus grand nombre, de l’opinion publique : Consensus social.
    2. Procédure qui consiste à dégager un accord sans procéder à un vote formel, ce qui évite de faire apparaître les objections et les abstentions.

    Du plus grand nombre , tu comprends ?? plus grand nombre c est clair ! donc tu admets enfin que le consensus existe en science, t’as mis du temps.
    toujours pas réponse sur tes qualifictions pour discuter de climat .
    ce serait une façon de me clore le bec mais evidemmment t’es aussi nul que moi .

  • 31 octobre, 19:58, par zorba

    Je t’ai clairement dit que tu n’avais pas d’autorité pour t’occuper de mes diplômes et que je me tape des tiens. C’est clair !
    Le point 2 de la définition du consensus est très clair, c’est "tais toi, pas d’objections, ni d’abstentions". Bel exemple d’autorité hypocrite et souvent patronale.

  • 1er novembre, 09:34, par spartacus

    je n’ai pas autorité mais toi par honneteté intellectuelle , he oui ça existe aussi, tu devrais dire quelle autorité scientifique tu as pour défendre une position scientifique en climatologie.
    évidemmment comme tu n’as rien mais strictement rien, tu te défiles. belle morale !!
    *Enfin j’ai mis toute la définition de "consensus" car sinon tu m’aurais accusé de censure et tricherie, je ne fonctionne pas ainsi .
    Bien evidemment c ’est la premiere definition qui s’applique car JAMAIS on vote pour décider d’une position scientifique JAMAIS, où t’as vu ça ?
    Le consensus s’établit justement sans vote (on est pas dans une assemble générale de gréviste !!) . il y a par exemle consensus sur le fait que la vitesse de la lumiére est une constante, c ’est ainsi, la communauté scientifique des physiciens, est d’ accord SANS vote malgré quelques dissidents.tu comprends , SANS vote !!hoh o tu piges la différence ?
    alors non seuleent tu n’as aucune mais aucune compétence pour assoir tes fables climatiques mais en plus du refus de l’admettre ,tu ne comprends même pas la différence dans une définition .
    alors on a voté pour decider si la terre est plate ou non ?? hoho trop drôle, je me marre !!!non mais tu te relis des fois ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Honte à Mathilde Panot !!!

30 novembre, par Roberto Ferrario 3 coms

Chers amis et camarades après cette déclaration je vraiment un problème de conscience politique si on peux l’appeler dans cette façon... Et je me demande quel futur pour ma personne dans la France (...)

LIRE LA SUITE

Romper el bloqueo ! C’est l’heure de l’mettre !

30 novembre, par Podcasts 2 coms

Ce Mercredi 23 Novembre 2022, à 18h30 c’était L’Heure de l’mettre, et la Sainte interruption de la corrida sur Radio Campus Lille, 106,6 Mhz, https://www.campuslille.com/ Tous les pays du monde (...)

LIRE LA SUITE

Le fact-checking de Facebook : est une forme de censure (...)

26 novembre, par Roberto Ferrario 1 com

Hier je été "obligé" d’effacer deux articles accusé par les modos de Facebook d’être un comme une fakenews et l’autre de "contexte manquant" pour le dernier je précise les choses dans le prochain (...)

LIRE LA SUITE

Au revoir Kiev, bonjour Côte d’Azur

25 novembre, par Roberto Ferrario

Di Olga Sukharevskaya, ex diplomatica ucraina Alors que les Occidentaux envoient de l’aide, voici comment les élites corrompues d’Ukraine profitent du conflit Depuis le début de l’offensive (...)

LIRE LA SUITE

Samedi 26 novembre 2022, 15h - Rassemblement devant le siège (...)

25 novembre, par Longues marches

Samedi 26 novembre 2022, 15h Rassemblement devant le siège d’Apple 114, avenue des Champs-Élysées (Paris) Soutien internationaliste aux ouvriers chinois de Foxconn soulevés contre le despotisme (...)

LIRE LA SUITE

La Russie État terroriste ????

24 novembre, par Roberto Ferrario 5 coms

De Paolo Ferrero ancien secrétaire général de Refondation Communiste Italie Le Parlement européen a voté à une large majorité une résolution définissant la Russie comme un État parrain du terrorisme. (...)

LIRE LA SUITE