Népal : le retour du Premier ministre maoïste Prachanda

25 décembre 2022, par Himalove 4 coms

Dans le contexte d’un risque de Troisième guerre mondiale et la guerre en Ukraine, le retour de Pushpa Dahal Kamal dit Prachanda au pouvoir à Katmandou est intéressant ; le vivier des mercenaires Gurkhas pour l’armée britannique, l’armée indienne, la police de Singapour risque, peut-être, de se tarir...

Si je me souviens bien, lors de la révolution Maobaadi (1996-2006), le parti communiste maoïste demandait l’abolition du vieux traité de Sugauli (1816), rebaptisé en 1923 « Traité de paix et amitié perpétuelle » signé entre la monarchie Shah Dev et la couronne britannique...

Le centre de recrutement gurkhas, dirigé par les britanniques, se trouve à Itahari à l’est du Népal. Le retour des maoïstes au Népal est un délicieux cadeau de Noël offert au Premier ministre anglais d’origine indienne, Rishi Sunak et au roi Charlus III...

Mais celui qui risque de rire jaune le premier, c’est Narendra Modi, le tout-puissant ministre indien et son parti fascisant, le Bharatiya Janata Party, lié aux royalistes népalais, car Prachanda a annoncé qu’il remettrait en question les traités subordonnant quelque peu la république himalayenne aux intérêts de New Delhi. La question va devenir rapidement épineuse le long de la frontière de 1 690 kilomètres où de nombreux contentieux territoriaux existent.

Si vous voulez connaître la position du Parti communiste maoïste népalais sur la guerre en Ukraine et le détroit de Taïwan...
https://tkpmlmedia.tkpml.com/wp-content/uploads/2022/09/25095900/Maoist-Outlook.pdf

https://dernieres-nouvelles.com/le-president-du-centre-cpn-maoiste-prachanda-devient-le-nouveau-premier-ministre-du-nepal/

Commentaires

  • 26 décembre 2022, 09:55, par Pedro

    Dans le cadre de sa rivalité avec l’Inde (qui a été jusqu’à la guerre en 1962) la Chine a toujours soutenu à fond l’indépendance non seulement du Népal mais également du Sikkim (dont le fond de la population est tibétain) ainsi que des peuples naga et mizo du Nord-est. Egalement des relations privilégiées avec le Pakistan. A l’époque, il n’était pas question de lutte armée maoïste au Népal contrairement à l’Inde.
    Aujourd’hui, la plupart des maoïstes considèrent la Chine comme capitaliste, voire fasciste. Le "Sentier Lumineux" a même attaqué l’ambassade de Chine à la dynamite. Sans aller jusque là, le PC philippin condamne les revendications chinoises sur les îles proches de l’archipel. Pour Vincent Gouysse, la Chine n’a même jamais été socialiste.
    Tout cela doit sans doute être vu dans le contexte de rivalités impérialistes.

  • 26 décembre 2022, 13:42, par Himalove

    Je m’oppose à cette vision d’une rivalité "naturelle" entre la république populaire de Chine et l’Union indienne. L’Empire chinois et l’Empire moghol prospéraient aux XVIe et XVIIe siècles, coexistant en paix et monopolisant une part importante du négoce mondial grâce à leurs réseaux commerciaux tandis qu’à partir du XVIIIe siècle, les deux empires passèrent progressivement sous la domination des Occidentaux....

    Les longues frontières entre la république populaire de Chine, l’Union indienne, le Pakistan et l’Afghanistan ont été dessinées par le raj britannique d’où les noms ligne Durand, ligne Mac Mahon, etc.

    Longtemps ces contentieux territoriaux dus à la découpe arbitraire des frontières par l’ex-puissance coloniale ont été mis entre parenthèse...

    Après l’Indépendance de l’Inde se sont développées des liens amicaux « Hindi chini, bhai, bhai » qui ont culminé avec la Conférence de Bandung en 1955 et le traité du Panchsheel, inspiré du bouddhisme, une religion commune aux deux pays, qui développait 5 principes : respect mutuel envers l’intégrité du territoire et la souveraineté de chacun, non-agression mutuelle, non-interférence mutuelle,
    égalité et bénéfice mutuels, coexistence pacifique.

    La raison du Blietzkrieg chinois en octobre 1962 a été essentiellement parce que l’Union indienne du pandit Nehru s’est tournée vers les Etats-Unis et qu’il a accepté de donner l’asile politique à Tenzin Gyatso, le XIVème dalaï-lama qui avait fui le Tibet en 1959 avec l’aide de la CIA en échange d’une industrie nucléaire qui permettrait d’accéder à la bombe atomique.

    A propos de cette guerre brève gagnée par la Chine, l’APL qui s’était avancée jusqu’à Tezpur en Assam au bord du Bhramapoutre s’est immédiatement retirée jusqu’aux frontières actuelles respectant même le monastère de Tawang que la Chine revendique.

    L’histoire du Sikkhim, un royaume bouddhiste devenu protectorat britannique en 1890 jusqu’à son annexion par l’union indienne en 1975, n’est pas ce que vous présentez ; ses habitants originaux sont des lepchas, bhutias d’origine tibétaine et limbus mais avec la colonisation anglaise et les plantations de thé, il y a eu un basculement démographique avec l’arrivée massive de népalais...

    C’est du reste cette révolution démographique qui a permis à Indira Gandhi par des élections d’annexer le Sikkhim lequel a été intégré aux "7 soeurs" : l’Arunachal Pradesh, Assam, Manipur, Megalaya, Mizoram, Tripura.

    Pour ce qui est de l’histoire de la lutte armée de la paysannerie contre le féodalisme au Népal et en Inde, c’est bien mal connaître l’histoire du royaume du Népal et celui du sous-continent indien (il y avait du temps du raj britannique quelques centaines de royaumes) pour croire qu’elle est née uniquement du petit livre rouge préfacé par Lin Piao ; si cette idéologie y a connu un grand succès (voir le mouvement naxalite) c’est qu’elle encourageait la fin du servage, le partage des terres et l’expropriation des Land Lords.

    Je suis désolé de vous dire que la république populaire de Chine "révisionniste" n’est pas considérée comme "fasciste" ou "impérialiste" comme les Etats-Unis d’Amérique et d’autres pays qui se nourrissent de guerre, de chaos et du pillage des pays du Tiers monde.

  • 26 décembre 2022, 17:15, par Pedro
  • 26 décembre 2022, 17:52, par Himalove

    L’analyse que vous faites de la république populaire de Chine est dés plus simpliste voire "simplette" ; vous l’envisagez en Belgique, siège de l’OTAN, que sur l’angle d’une concentration fabuleuse de pouvoir et d’un "centralisme" qui fait peur aux Etats-Unis d’Amérique. Car effectivement, le complexe militaro-industriel chinois y est en rivalité avec l’impérialisme dominant (la manufacture du monde peut être aussi militaire) ; je lis aussi les papiers du secrétariat d’état à la défense américain.

    Cela dit la Chine comme l’Inde sont de vastes continents de près d’un milliard et demi d’habitants chacun, vous ne pouvez résumer la dynamique de la moitié de l’humanité à un "fascisme", à un nationalisme à tendance expansionniste mettant en danger la Planète...

    En revanche, je vois à l’est de l’Europe en Ukraine une résurgence du nazisme historique supporté par le Royaume-Uni, les Etats-Unis d’Amérique, la France macaronesque, etc. qui risque à court terme de déclencher une guerre mondiale.

    Ne comptez pas sur moi pour faire la guerre ni à la Russie de Poutine ni à la Chine de Xi Jinping ni encore - bien que la probabilité soit infime - à l’Inde de Narendra Modi. A propos de ce dernier, il y aurait beaucoup à dire sur la fascisation du régime...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Le 31 : RDV dans le gard contre la réforme des retraites

Manifestations interprofessionnelles dans le Gard : Les RDV : 10h00 Alès devant la sous préfecture ; 14h30 Nïmes devant les jardins de la Fontaine ; Publications de la CNT SO 30 Tract (...)

LIRE LA SUITE

La défaite du jour du souvenir

27 janvier, par Roberto Ferrario 3 coms

Article de Paolo Ferrero ex secrétaire général de Refondation Communiste, coordinateur de l’Union Populaire en Italie vice président de la Gauche Européenne Aujourd’hui, le 27 janvier, c’est le jour (...)

LIRE LA SUITE

Les chars en Ukraine nous emmènent dans la troisième guerre (...)

26 janvier, par Roberto Ferrario 3 coms

Article de Paolo Ferrero ex secrétaire général de Refondation Communiste, coordinateur de l’Union Populaire en Italie vice président de la Gauche Européenne Les chars en Ukraine nous emmènent dans la (...)

LIRE LA SUITE

Pour la vérité sur la mort d’une bénévole de la Croix-rouge de (...)

24 janvier, par Himalove 1 com

Une lettre adressée aux gilets jaunes de Malataverne que je n’hésite pas devant la gravité de l’affaire à exposer aux yeux de tous notamment les camarades communistes de Bellaciao. Bonjour les gilets (...)

LIRE LA SUITE

Projection-débat : les raisons de la guerre en Ukraine

23 janvier, par Roberto Ferrario 2 coms

Finalement après des mois ça commence à bouger à gauche et jesuis fier que ça commence par ma ville... CGT union départementale VAL de Marne Vendredi 27 janvier à 20h / Ivry-sur-Seine Projection-débat : (...)

LIRE LA SUITE

« Inflation, le retour » Angle d’ATTAC !

21 janvier, par Podcasts

Première émission Angle d’ATTAC 2023 sur Radio Campus ce Samedi 21 Janvier de 12 à 13 heures, https://www.campuslille.com/ Après plusieurs décennies d’une inflation modérée, voire maîtrisée, (rappel (...)

LIRE LA SUITE